• Administrateur Reflexens

Et si les vacances étaient un levier de performance ?

Mis à jour : août 7



Pour certains, les vacances sont une échappatoire salvatrice pour se retrouver et se ressourcer, pour d’autres, elles sont une contrainte, une interruption forcée dans leur rythme effréné, et pour d’autres encore, souvent des dirigeant.e.s, elles sont un Graal, un rêve difficile à réaliser. Mais si les vacances était un levier de performance ? Si prendre des congés était plus qu'une période de fête ? Si c'était un temps propice à la récupération, la libération de notre cerveau afin qu’il puise les ressources nécessaires à la prochaine côte, tel un cycliste sur les étapes du tour de France ?


Performance et efficience, de quoi parle-t-on au juste ?


L'efficience est la capacité à obtenir le maximum de résultats avec le minimum de moyens, de coûts, d'effort ou d'énergie. C'est l'aptitude à réaliser de bonnes performances pour une activité ou un travail donné, à optimiser les moyens disponibles ou alloués pour atteindre un résultat.

L’efficience est différente de l’efficacité, qui est la capacité à atteindre tous ses résultats mais qui ne prend pas en compte les moyens mis en œuvre pour les atteindre.


La performance en entreprise désigne le niveau d’efficacité et d’efficience, avec une atteinte des objectifs fixés en utilisant les moyens adéquats et aux moindres coûts. Que ces coûts soient financiers, matériels ou humains.


Tout au long de l’année, le rythme de travail alterne entre sprints et course de fond, pour reprendre l’analogie du sportif. Parfois, les sprints prennent des allures de courses de fond. Et si l’on n’y prend pas garde, nos ressources s’épuisent et il est impossible d’aller plus loin.


Ah ! les vacances : le soleil, la mer, la montagne, la nature, la culture, les repas en familles ou entre amis, bref, le point de ravitaillement essentiel !


Quel que soit le type de vacances que vous affectionnez, les congés permettent de faire ce que l’on a très peu l’occasion de faire le reste de l’année :

  • Se reposer

  • Se retrouver en famille ou entre ami.e.s

  • Lire,

  • Apprendre une langue étrangère, à cuisiner comme un chef, à broder ou bricoler

  • Visiter des musées, des lieux historique ou typiques,

  • Faire du sport

  • Ne rien faire, buller, rêvasser

et aussi

  • Couper le rythme effréné de l’année

  • Se déconnecter des écrans de travail

  • Dormir et faire la sieste !

Alors oui, parlons en du sommeil !


Les bienfaits du sommeil : pourquoi faut-il chouchouter son sommeil (et pas qu’en vacances) ?




Le sommeil est une nécessité biologique.

C’est pendant notre sommeil que s’opère notre récupération mentale et physique.

Le corps se restaure, se répare, se soigne. Les tensions nerveuses sont évacuées.

Lorsque notre nuit de sommeil est trop courte ou perturbée, nous altérons nos facultés à nous réparer.

Le manque de sommeil entraîne de la somnolence, un manque de vigilance et donc un risque accru d’erreur, de prise de mauvaises décisions et d’accident.


Dormir est donc un atout essentiel de notre santé et de notre performance.

Avec un bon sommeil :

  • notre corps est plus alerte,

  • notre cerveau plus vigilant à tout ce qui se passe autour de nous,

  • nos décisions sont meilleures,

  • notre humeur est plus favorable aux échanges, aux discussions, aux collaborations,

  • et nous sommes plus imaginatifs dans les résolutions de problèmes.

Nous sommes donc plus performants.

La sieste est également un levier essentiel de performance !

En seulement 15 ou 20 minutes de sommeil en journée, nous :

  • réduisons notre stress

  • améliorons notre mémoire et notre concentration

  • libérons notre créativité

  • rééquilibrons notre fonctionnement nerveux.

Vous l’aurez compris, le sommeil est un élément clé de la performance.

Les vacances sont donc une période propice pour retrouver un sommeil réparateur et pour instaurer une habitude saine de faire la sieste.


La prise de hauteur : pourquoi est-ce essentiel pour sa santé et son travail ?

Une évidence me direz-vous ? Mais comme disait William Irish :

« L'évidence, comme la beauté, est affaire de subjectivité […]. Certains la voient où d'autres ne voient rien. »

Prendre de la hauteur, prendre du recul, c’est s’extraire de la situation, de la problématique, devenir un observateur et analyser. Cela permet donc de voir une situation sous un angle nouveau (différent de celui du nez dans le guidon, en somme…) et donc de trouver des solutions nouvelles.


Cela favorise donc :

1. La baisse du stress provoqué par la situation / la problématique

2. La baisse de la colère éventuelle, ou des émotions exacerbées,

3. Les collaborations et compromis,

4. Les capacités d’analyse,

5. L’innovation


Les vacances nous permettent de prendre de la hauteur. Grâce à elles, nous sortons de facto des situations tendues et problématiques, nous sortons de notre quotidien, des (mauvaises) habitudes et de la routine.

C’est le moment idéal pour couper complètement, pour revenir avec un œil neuf, de nouvelles idées et de nouvelles solutions.

En conclusion

Pendant toute l’année, nous vivons à un rythme effréné, nous avons du mal à nous déconnecter du travail, nous envoyons des emails le soir et les weekends parce que nous pensons ne pas avoir d’autre choix, et petit à petit nous augmentons le risque d’être moins compétent, de faire plus d’erreurs, d’être colérique et moins concilient, de douter de nous et de ne plus oser. Oser innover, oser décider, oser adopter des changements.

La mauvaise nouvelle est que ces ingrédients composent la recette idéale du syndrome de l’épuisement professionnel.

La bonne nouvelle ? C’est que prendre des vacances et faire une pause est à la portée de tous. Prendre soin de soi est un objectif tout aussi valable, honorable et rentable que prendre soin de son travail et de son entreprise.

Prendre des vacances n’est pas un luxe. Vous l’aurez compris, c’est une étape essentielle dans notre récupération mentale, physique et cognitive.

Prendre le temps de se reposer, d’apprendre, d’observer, de profiter de nos proches, de dormir, de réfléchir sur notre vie est un investissement à long terme, et en tous cas jusqu’aux prochaines vacances !

Et vous ? Prévoyez-vous ou avez-vous pris le temps de profiter de vos vacances pour vous reposer, dormir et prendre de la hauteur ?


Annabel Uzan

44 vues
  • Facebook - White Circle
  • LinkedIn - White Circle

©2020 par REFLEXENS